Télétravail et les enfants : changer son mindset



Depuis quelques jours, notre vie a changé. Nous cumulons désormais plusieurs jobs et jonglons comme nous le pouvons entre la multitude de tâches qui composent notre quotidien. S’il y a 10 jours encore, différentes sphères de notre vie étaient plus ou moins cloisonnées, aujourd’hui nous devons assumer tout en même temps et à plein temps.


Comme dans tout changement, cette transition prendra du temps. Il faudra s’armer de patience avant que la nouvelle routine ne se mette en place. Il faudra réaménager les horaires, cloisonner les espaces travail / espace de vie ou de jeu, responsabiliser les enfants. Cependant, même en vous organisant au mieux, les dérapages arriveront inévitablement. Il y aura des hauts et des bas, des moments agréables où tout vous semblera rôdé et sous contrôle comme ceux où vous aurez l’impression de perdre complètement le contrôle de la situation.


Bien plus que notre organisation, c’est notre état d’esprit qu’il faut changer en cette période. Il est impossible de rester efficace et d’avoir les idées claires quand notre esprit est encombré et sous stress. Commençons donc par changer la façon dont nous percevons et vivons notre nouveau quotidien. Voici quelques pistes :


Apprenez à vous concentrer


Je sais, ça peut être difficile avec les enfants. Et cependant, notre efficacité baisse considérablement lorsque nous nous éparpillons de tous les côtés. Prenez pour règle : « J’oblige mon cerveau à rester là où je suis physiquement ». Évitez de penser à votre menu du midi ou à la lessive que vous avez oublié de lancer si vous êtes en train de finir un dossier important. Concentrez-vous pleinement, ne serait-ce que quelques courtes minutes. A vous de voir comment vous le ferez, et il est certain que vous n’y réussirez pas à tous les coups, mais dans la mesure du possible, chassez de votre tête toutes les idées « parasites » qui ne sont pas liées à l’activité que vous êtes en train de faire ou à la tâche que vous êtes en train d’accomplir.


Soyez bienveillant avec vous-même


Ce n’est pas le moment où il convient de viser la perfection sans faille, l’efficacité sans limite ou le bonheur à tout prix. Certaines situations de la vie sont extrêmement éprouvantes, et si vous ne gardez pas un minimum de bienveillance envers vous-même, personne ne le fera à votre place. Par bienveillance, j’entends la façon dont vous vous parlez (la culpabilité, les reproches que vous vous faites, l’auto-critique) et la manière dont vous vous traitez (votre capacité à être bon, généreux et indulgent avec vous-même). Vous êtes votre meilleur ami et allié, traitez-vous comme tel.


Acceptez que vous n’êtes pas infaillible


Nous avons tous notre propre coefficient d’efficacité personnelle. La valeur de ce coefficient définit votre degré de patience, d’efficacité et de contrôle de soi. Pour mesurer ce coefficient, divisez votre temps disponible et votre niveau d’énergie par votre charge de travail. Vous verrez qu’il y a des périodes où nos ressources sont mises à dure épreuve, comme en ce moment. Il est donc important de se donner le droit à l’erreur, à la faiblesse et à l'échec. Nous sommes humains, et nos capacités physiques et mentales sont limitées. Acceptez l’idée que, de temps à autre, vous perdrez patience, qu'il y aura des choses qui échapperont à votre contrôle, que vous vous sentirez souvent fatigué, surmené ou stressé. Poursuivre le rêve de la perfection dans les conditions actuelles vous mènera droit à la frustration et à la colère.


Connaissez vos déclencheurs de stress


Apprenez à reconnaître ce qui vous met le plus souvent en colère, où sont vos sources de stress, quelles réactions de vos enfants vous mettent le plus souvent hors de vous. Analysez attentivement votre quotidien et tirez-en des enseignements. A quel moment de la journée suis-je le plus irritable ? Quels comportements de mes enfants me mettent tout particulièrement en colère, et pourquoi ? Suis-je stressé plutôt par le travail ou les enfants ?

Faites des liens, réfléchissez et tirez des leçons de votre analyse. Avec un peu d’entraînement, vous apprendrez à anticiper et à contrer les déclencheurs avant qu’ils ne se produisent.


N’oubliez pas que le manque de sommeil et une alimentation trop riche en sucres et glucides ont aussi un impact direct sur notre état physique et mental. Si vous voulez avoir suffisamment de ressources pour tout gérer au mieux, mangez équilibré et dormez suffisamment.


Différenciez l’important du facultatif


Comme tout parent qui fait du télétravail en présence de ses enfants, vous aurez énormément de choses à faire. Il est donc important de discerner l’essentiel du secondaire, l’obligatoire du facultatif. Quand vous démarrez votre journée, ayez en tête 5 choses à faire obligatoirement durant la journée. Cela peut être des dossiers ou des appels urgents, les repas, les lessives et les devoirs des enfants. Considérez tout le reste comme facultatif.


N’hésitez pas à décliner poliment certaines sollicitations de vos enfants, à faire sauter un bain ou une histoire du soir si vous manquez de temps ou d’énergie. Nous traversons une période très spéciale, et les enfants sont extrêmement compréhensifs si on leur explique les choses clairement. Ne culpabilisez pas. Préservez votre énergie pour n’effectuer que l’essentiel, et s’il vous en reste pour du facultatif, vous en profiterez d’autant mieux.

Restez souple


Impossible avec les enfants de suivre son planning à 100%. Soyez donc prêt aux éventuels aléas et retards. Ayez en tête un scénario alternatif, un plan B. Au lieu de vous sentir frustré parce que vous n’arrivez pas à tenir les objectifs que vous vous êtes fixés, accueillez les imprévus et essayer d’en retirer du positif. Votre enfant refuse de faire la sieste alors qu’une réunion importante était prévue pendant cette plage horaire ? A la place de vous énerver contre votre enfant, soyez flexible et adaptez-vous. Vous énerver ne fera qu’empirer la situation. Cherchez des solutions et soyez créatif.


Darwin disait que l’espèce qui survivra est celle qui saura s’adapter. Montrez-vous flexible et sachez vous adapter aux nouvelles circonstances avec aisance et sérénité.


Permettez-vous d’être égoïste


Non, l’égoïsme n’est pas négatif, il est vital pour notre santé mentale et physique, ainsi que pour le bien-être de ceux qui nous entourent. Pareil à une fleur qui déploie toute sa beauté lorsqu’on prend soin d’elle, il est indispensable de s’accorder du temps, du temps pour soi, des moments à deux. Offrez-vous des moments de détente et de plaisir, ne serait-ce que 5 minutes par ci par là. Boire une tassé de café, écouter sa chanson préférée, faire 30 squats rapides si vous aimez le sport, peuvent faire toute la différence dans le déroulement de votre journée.


Quand vous êtes en forme, vous êtes plus patient, plus efficace dans la gestion de votre quotidien et plus créatif dans la recherche de solutions, vous êtes plus positif et joyeux, et, aux yeux de votre enfant, vous êtes plus aimant. Convaincu ? Donnez-vous ce petit objectif supplémentaire mais, oh combien important, de vous accorder des pauses et des moments de répit au moins 3 fois par jour.


Écoutez votre intuition


Si vous manquez de ressources, vous pouvez trouver sur Internet plein d’idées et d'inspirations sur l’organisation et la gestion de vos journées en période de confinement. N’oubliez pas cependant d’écouter avant tout votre propre intuition. Aucun expert ne connaît votre enfant comme vous le connaissez. Essayez, testez, adaptez les techniques à votre propre caractère et à celui de vos enfants. Si Internet n’existait pas et que votre propre savoir parental était votre seule ressource, comment feriez-vous ? C’est peut-être en répondant à cette question que vous trouverez les meilleures réponses.


Et pour terminer, je dirais, simplifiez-vous la vie au maximum, faites le minimum, vivez simple, cuisinez facile. Oubliez le perfectionnisme. Trouvez des moments de plaisirs simples et sans artifice. Profitez du confinement pour changer vos habitudes de vie et pour vous recentrer sur l’essentiel.


Par Elena Goutard, Coach parental

Coach parental, diplômée en psychologie du développement de l’enfant et maman de 4 garçons, Elena Goutard accompagne les familles dans son cabinet et à distance.


Elle aide les parents qui rencontrent des dysfonctionnements dans leur vie familiale, mais également ceux qui aspirent à une vie de famille plus sereine et souhaitent éduquer leurs enfants avec respect et bienveillance.


Elle publie régulièrement des articles sur la parentalité, l’éducation, le développement de l’enfant et de l’adolescent, les émotions et la discipline, les défis de la parentalité à l'ère digitale, le burn-out parental et la surcharge mentale des parents.


Infos et prise de RDV

Tel : 06 06 53 53 62

email : elena.goutard@gmail.com

www.elena-goutard.com

En partenariat avec

logo_fondGris-14.19.08.png
logo.png
ATOUKIDS_couleur800.png

Elena Goutard-  Coach parental

Tel : 06 06 53 53 62

Skype : egoutard

Web : www.elena-goutard.com

Email : elena.goutard@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram

Info et prise de RDV

@Elena Goutard 2019             Tous droits réservés               Toute reproduction même partielle est interdite