Si votre enfant préfère un des parents



« C’est papa qui lit ! »

« Non, pas toi, je veux maman ! »

La situation est plus courante qu’on ne le croit. L’enfant peut en effet associer certaines activités à une personne précise. Ainsi, il peut être habitué à être baigné par son père, nourri par sa mère, etc. En fonction du schéma de la journée, l’enfant crée des repères qui structurent sa vie et le rassurent.


Mais si votre enfant vous rejette systématiquement, s’il refuse toute prise en charge de votre part, s’il se débat et réclame les bras de son autre parent dès que vous vous approchez, la situation peut devenir blessante et extrêmement frustrante pour le parent rejeté, tout autant qu’elle devient épuisante pour le parent que l’enfant préfère.


Comment expliquer le rejet ? Parmi les causes les plus répandues :


  • Un des parents est naturellement plus présent auprès de l’enfant, il s’agit simplement d’une habitude que l’enfant aime bien et ne veut pas changer.

  • Le tempérament d’un des parents est plus calme et apaisant.

  • Un des parents s’est montré souvent distant, irrité ou trop autoritaire. Sa présence peut provoquer une certaine angoisse et de l’insécurité chez l’enfant qui cherchera alors le réconfort auprès de son parent « rassurant ».


Avant d’aller plus loin, retenez ces deux vérités :


  1. L’enfant est un être spontané, intuitif et franc. Il préfère tout naturellement le parent qu’il connait le mieux et avec qui il se sent bien. Le parent préféré est simplement celui qui lui procure un plus grand sentiment de sécurité.

  2. Vous ne pouvez pas obliger un enfant à vous aimer. Peut-on forcer l’amour ? Non, pas même l’amour de son enfant. La force et la pression ne feront que l’éloigner de vous davantage et, en vous interposant entre lui et sa principale figure d’attachement, vous deviendrez pour lui une source de peur et d’insécurité.


La seule issue est de s’armer de patience pour reconquérir son petit cœur. Encore une fois, il va falloir travailler en équipe, d'autant plus que la situation est épuisante et frustrante pour les deux parents.


Voici quelques pistes de solution pour vous aider :


Des conseils pour le parent rejeté


Ne surréagissez pas au rejet


Il ne s’agit pas de vous mais d’une réaction instinctive chez votre enfant. Si vous en avez gros à cause de ses mots ou gestes de rejet, ne vous énervez pas, contrôlez vos émotions et apprenez à les ventiler ailleurs qu’en présence de l’enfant. Évitez les phrases du type : « Puisque c’est comme cela, je ne m’occupe plus de toi » ou « Va voir ta mère puisqu’elle sait mieux faire ! » Ou encore : « Tu es qui pour me parler comme cela ? »


Rappelez-vous : votre objectif est de regagner son cœur. Éliminez autant que vous pouvez tout le négatif qui peut assombrir votre relation encore davantage.


Communiquez avec l’autre parent


Valorisé dans son rôle de parent préféré, votre moitié peut ne pas être conscient(e) de vos sentiments et de votre souffrance. Parlez de vos besoins, exprimez vos ressentis et cherchez des solutions ensemble.


Créez des occasions, des routines, des moments de la journée où vous seul serez disponible pour vous occuper de votre enfant


Intégrez dans votre quotidien des moments pendant lesquels le parent préféré s’absentera volontairement pour vous laisser l’exclusivité. Utilisez ces moments pour profiter au maximum de votre enfant et pour que lui prenne du plaisir dans ces échanges.


Allez-y lentement sans brusquer l’enfant


Si votre enfant refuse de lire avec vous, vous repousse et dit « Veux maman ! », installez-vous à côté de lui et lisez-lui une histoire pendant que, rassuré, il est confortablement assis sur les genoux de sa mère. Ou bien tenez-lui tendrement la main pendant que l’autre parent lui donne à manger. Soyez subtil, voyez comment vous pouvez vous rapprocher de votre enfant et regagner son amour sans qu’il ne s’en rende compte.


Observez l’autre parent


Inspirez-vous de son exemple. Si votre enfant le préfère, c’est qu’il y a sans doute une raison. Que fait-il différemment ? Qu’a-t-il à vous apprendre ? Renouvelez-vous, changez ! Plutôt que de chercher à changer l’attitude de l’enfant, changez votre propre comportement.


Des conseils pour le parent préféré


Bien que valorisante en soi (il est si agréable et attendrissant de voir son enfant réclamer nos bras), la situation peut devenir vite épuisante. Quand, au lieu de 2 parents, c’est toujours le même qui doit gérer la totalité des tâches et des soins donnés à l’enfant, on peut vite se sentir fatigué, submergé, et aussi en colère contre l’autre parent qui nous semble négligeant et peu impliqué.


Voici ce que vous pouvez faire de votre côté pour aider votre enfant à accepter son autre parent :


Soutenez le parent rejeté


Si vous n’êtes pas certain de la capacité de votre conjoint à s’occuper de votre enfant, l'enfant ressentira votre angoisse. Dîtes-vous que l’autre parent est tout aussi capable que vous. Et si certaines aptitudes lui manquent, formez-le. Tout dans votre attitude et dans vos mots doit insuffler à l’enfant que vous avez confiance et qu’il est en sécurité. Et si votre enfant pleure sans vous, sachez aussi qu’il s’agit le plus souvent de protestation et non de souffrance.


Valorisez la différence aux yeux de votre enfant


Il n’y a pas une seule bonne façon de faire, et votre enfant saura s’adapter plus vite que vous ne le pensez. Pour aider votre enfant à accepter plus facilement son autre parent, valorisez la différence. Dîtes-lui : « l’histoire de papa est géniale, il me l’a déjà racontée ! » Ou « Maman est terrible en voitures de course, tu vas t’éclater ».


Respectez les sentiments de l’autre


La réaction de votre enfant peut vous faire sentir si spécial(e), mais ne négligez pas les sentiments du parent rejeté. Le sujet est sensible et votre conjoint peut avoir du mal à en parler. Ainsi, n’hésitez pas à être le premier à engager la conversation, écoutez et montrez-vous soutenant.


Il n’est jamais tard pour remédier à la situation. Plus tôt vous le ferez, plus facile ce sera. Pour se développer harmonieusement l'enfant a besoin de la présence de ses deux parents, mais, au fur et à mesure qu'il grandit, le gap entre l'enfant et le parent rejeté risque de s’agrandir. Prenez les choses en mains et faites le nécessaire dès maintenant pour restaurer votre relation et apaiser l’ambiance familiale.


Vous rencontrez une problématique similaire ? Ne restez pas seuls.


Pour réserver une consultation sur cette thématique ou pour avoir un échange téléphonique gratuit de 20 minutes, n’hésitez pas à me contacter par téléphone, email ou en remplissant le formulaire dédié sur mon site.

Je serai ravie de vous aider. Par Elena Goutard, Coach parental

Coach parental, diplômée en psychologie du développement de l’enfant et maman de 4 garçons, Elena Goutard accompagne les familles dans son cabinet et à distance.


Elle aide les parents qui rencontrent des dysfonctionnements dans leur vie familiale, mais également ceux qui aspirent à une vie de famille plus sereine et souhaitent éduquer leurs enfants avec respect et bienveillance.


Elle publie régulièrement des articles sur la parentalité, l’éducation, le développement de l’enfant et de l’adolescent, les émotions et la discipline, les défis de la parentalité à l'ère digitale, le burn-out parental et la surcharge mentale des parents.


Infos et prise de RDV

Tel : 06 06 53 53 62

email : elena.goutard@gmail.com

www.elena-goutard.com

En partenariat avec

logo_fondGris-14.19.08.png
logo.png
ATOUKIDS_couleur800.png

Elena Goutard-  Coach parental

Tel : 06 06 53 53 62

Skype : egoutard

Web : www.elena-goutard.com

Email : elena.goutard@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram

Info et prise de RDV

@Elena Goutard 2019             Tous droits réservés               Toute reproduction même partielle est interdite