Si votre enfant n'aime pas ses cadeaux de Noël

Mis à jour : 24 déc. 2019


Que votre enfant reçoive un seul cadeau ou plusieurs, il y a toujours un risque de déception. L’enfant n’a peut-être pas reçu le cadeau qu’il souhaitait, ou peut-être que le cadeau tant convoité n’a pas répondu à ses attentes. Il se peut aussi que le cadeau se casse trop vite ou que l’enfant vite lassé par le sien se tourne vers le cadeau de son frère ou de sa sœur.


Voici quelques clés pour mieux réagir dans ces situations de crise :


1. Soyez prêt à ce que cela puisse arriver


Noël est une période d’extrême intensité émotionnelle pour un enfant. En plus de la frénésie de Noël et de la surexcitation qui l’accompagne, les enfants manquent souvent de sommeil et consomment trop de sucre. Plus l’enfant est petit, plus son cerveau risque une sorte de coupure de courant où il perd tous ses moyens de raisonnement et commence à tout vouloir, tout de suite, et pour lui tout seul. Pour les enfants plus grands, il peut arriver qu’un petit détail à première vue sans importance, comme la couleur de la voiture télécommandée, la forme du skateboard ou la taille du cœur sur le t-shirt (insignifiant pour vous, mais important pour l’enfant) soit en cause. Quoiqu’il en soit, il ne s’agit pas d’un caprice. L’enfant reste un enfant, curieux, spontané, chaotique et irraisonnable. Soyez prêt aux éventuels risques de dérapage. Vous serez ainsi plus serein et gérerez mieux la situation.


2. Autorisez l’enfant à être déçu


Les sentiments de l’enfant ont toujours une raison qui échappe souvent à notre œil adulte. Pour un enfant, Noël est un moment magique, et la magie signifie que tout est possible. Peut-être que son idée de cadeau a changé depuis qu’il a fait sa lettre au Père Noël ? Ou peut-être qu’il préfère finalement le cadeau de son frère ? Quelle que soit la raison, ses sentiments de tristesse et de déception sont toujours légitimes. Gardez votre calme, écoutez et consolez-le.


3. Ne vous précipitez pas pour remplacer, échanger ou racheter un autre cadeau


Ce n’est pas ce que votre enfant attend de vous. Il a besoin que vous soyez là pour l’aider à traverser la tempête émotionnelle. Vos bras auront bien plus de valeur qu’un autre cadeau qui risque d’avoir sur lui le même effet que le précédent. Écoutez votre enfant. Si vous pouvez, isolez-vous avec votre enfant pour l’aider à « digérer » sa frustration. Prenez-le dans les bras, ne parlez pas. Écoutez tout simplement. Pareil à une fin de journée de travail frustrante et difficile, tout ce qu’il nous faut dans ces moment-là est la présence d’une personne bienveillante, capable d’écouter et de comprendre.


4. Transformez cette situation en une opportunité d’apprentissage


Avec un enfant plus grand, vous pouvez analyser la situation ensemble. Pourquoi n’a-t-il pas reçu le cadeau qu’il voulait ? A-t-il changé d’avis au dernier moment ? Est-ce que le prix du cadeau était irraisonnable ? Essayez de trouver ensemble des solutions qui permettront d’éviter ce genre de déception à l’avenir. Vous pouvez par exemple choisir une date limite pour le choix des cadeaux, fixer un montant et un nombre de cadeaux maximum. Si vous avez plusieurs enfants, choisissez un montant différent en tenant compte de l’âge et des besoins de chaque enfant. En posant un cadre clair, vous vous libérerez l’esprit et éviterez beaucoup de bouderies et de négociations. L’enfant réfléchira mieux en choisissant son cadeau l’année suivante et se réjouira plus.


5. Soyez toujours du côté de votre enfant


La situation peut être difficile à vivre en présence d’autres membres de la famille. Certaines âmes bienveillantes ne manqueront pas de vous faire remarquer que votre enfant est capricieux ou mal élevé, ou le gronderont en disant que le Père Noël ne reviendra plus jamais. Il est difficile dans ces moments de rester nous-mêmes tant ce regard extérieur pèse sur nous.


Conseil : Pour rendre la situation plus simple pour vous et pour votre enfant, vous pouvez essayer ces trois astuces :

a/ prévenez la famille en avance que l’enfant pourrait être déçu, ils seront ainsi moins critiques le jour J,

b/ le jour de Noël, pour ne pas chercher vos mots, ayez en tête une réplique tout prête pour être en capacité de vous défendre et de protéger votre enfant,

c/ vous pouvez justifier le comportement de votre enfant par son état physique : manque de sommeil, surconsommation de sucre, surexcitation, fatigue etc. Il est toujours plus simple pour les autres d’accepter les cris d’un enfant fatigué que d’un enfant capricieux.


6. Si votre enfant reçoit des cadeaux d’autres membres de la famille


Les chances sont faibles que tatan Claudine ou tonton Jeannot tombent en plein dans le mille dans le choix de leur cadeau. Ne vous fâchez pas si votre enfant fait la moue ou même éclate de rire en ouvrant le paquet. N’oubliez pas que les enfants n’ont pas les mêmes capacités de raisonnement que les adultes. Si vous ne leur dites pas quoi faire, il y a de fortes chances qu’ils ne sachent pas comment réagir.


Pour éviter ce genre de situation confuse, expliquez-leur à l’avance et pas à pas quelle attitude avoir face aux cadeaux. Dites-leur qu’ils recevront peut-être des cadeaux qu’ils n’aimeront pas, qu’ils ont le droit de ne pas aimer ou d’être déçus, mais qu’il faut garder une attitude polie et agréable et remercier la personne car ce n’est jamais le cadeau mais l’intention qui compte. C’est un apprentissage important qui leur servira toute la vie.


Et rappelez-vous. Lâchez prise, cadeau rêvé ou cadeau raté, votre enfant oubliera ce passage très vite. Il pourra en revanche se souvenir de votre attitude dans cette situation. Si vous réussissez à garder votre calme, à rester doux et bienveillant, si vous écoutez votre enfant et l’aidez à surmonter sa déception, cette situation vous permettra à tous les deux de vous rapprocher davantage l’un de l’autre. Et c’est là, le véritable cadeau.


Par Elena Goutard, Coach parental


Coach parental, diplômée en psychologie du développement de l’enfant et maman de 4 garçons, Elena accompagne les familles dans son cabinet et à distance.


Elle aide les parents qui rencontrent des dysfonctionnements dans leur vie familiale, mais également ceux qui aspirent à une vie de famille plus sereine et souhaitent éduquer leurs enfants avec respect et bienveillance.


Elle publie régulièrement des articles sur la parentalité, l’éducation, le développement de l’enfant et de l’adolescent, les émotions et la discipline, les défis de la parentalité à l'ère digitale, le burn-out parental et la surcharge mentale des parents.

www.elena-goutard.com

En partenariat avec

logo_fondGris-14.19.08.png
logo.png
ATOUKIDS_couleur800.png

Elena Goutard-  Coach parental

Tel : 06 06 53 53 62

Skype : egoutard

Web : www.elena-goutard.com

Email : elena.goutard@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram

Info et prise de RDV

@Elena Goutard 2019             Tous droits réservés               Toute reproduction même partielle est interdite