Offrir du temps de qualité quand on manque de temps


Difficile pour beaucoup d’entre nous dans les conditions actuelles d’offrir à nos enfants la même attention qu’à l’ordinaire. Et pourtant, confinés ou pas, nos enfants ont toujours besoin de notre amour. Certes, les journées aujourd’hui peuvent sembler longues, mais les années, elles, passent très vite. Savez-vous qu’il n’y a que 940 semaines entre la naissance de notre enfant et le jour où il passera son BAC ? Cela paraît beaucoup mais s'il/elle a 5 ans, 260 semaines sont déjà passées. Il faut rappeler aussi le fait que plus notre enfant grandit, plus il passe de temps à l’extérieur de la maison ET loin de nous : anniversaires, voyages scolaires, après-midis chez des copains, activités extra-scolaires, etc. 


Chaque journée de vie avec un enfant apporte de nouvelles joies, surprises et découvertes que, pris dans le rythme effréné de nos notre vie adulte, nous ne remarquons pas aujourd’hui et regrettons plus tard. Ces moments de qualité, de joie et de partage, nous en avons besoin autant que nos enfants.


Plus concrètement, aujourd’hui, en cette période de confinement, période de grande fatigue et de petite disponibilité, comment pouvez-vous continuer à profiter pleinement de votre enfant ? 


Optez pour les mini et les micro


Saisissez des micro-moments et offrez des mini-plaisirs. Attrapez votre enfant par la taille et jetez-le dans l’air en chantonnant ou poursuivez-le 2 minutes à travers l’appartement en imitant un animal féroce. Touchez son visage, caressez sa main, ébouriffez ses cheveux. Offrez-lui des mini-plaisirs : son goûter préféré une fois par semaine, un post-it avec un smiley sur sa brosse à dent, un mot d’encouragement dans sa trousse ou sur son bureau le matin pour lui souhaiter une bonne journée. Soyez créatif ! Quelques secondes suffisent pour lui montrer que vous pensez à lui.


Offrez de l’amour dans des moments difficiles


Soyez patient et à l’écoute quand votre enfant a besoin vous : dans des moments de tristesse, de colère ou de frustration. Votre présence dans ces moments-là est une merveilleuse occasion pour prouver à votre enfant que votre amour et votre affection ne sont pas soumis à condition. Accueillez avec compassion et empathie ses chagrins, écoutez avec une attention sincère ses confidences. L’amour se construit aussi dans des moments difficiles.


Cultivez la sérendipité


La sérendipité est l’art du heureux hasard. Il s’agit de notre capacité à tirer profit de circonstances imprévues, de voir le potentiel caché dans chaque situation, d’être attentif à son environnement et de sauter sur les occasions qui se présentent. C’est la magie de la coïncidence heureuse. Ouvrez grand les yeux et voyez toutes les petites occasions qui s’offrent à vous au quotidien pour passer 1 minute de plus avec votre enfant : une partie de chatouillis entre deux réunions. Un dossier à préparer sous Excel ? Profitez-en pour expliquer le programme à votre enfant qui est justement en train de l'étudier à l'école. Plus vous saurez repérer ces petits signaux invisibles, plus la vie en mettra sur votre route.


Impliquez votre enfant dans votre quotidien


Vivre ensemble, c’est aussi partager l’entretien du foyer dans lequel vous vivez. N’hésitez pas à impliquer votre enfant dans le bricolage, le jardinage, la cuisine et l’entretien de la maison. Autant d’occasions pour partager avec votre enfant vos compétences et vos passions. Pour ce qui est de l’entretien et des tâches ménagères, même le ménage peut devenir un agréable moment de partage si vous vous y prenez bien. Pour motiver votre enfant, vous pouvez mettre de la musique et danser et chanter pendant que vous passez l’aspirateur ou la serpillère. Mettez un minuteur pour comptabiliser le nombre de minutes qu’il faut à votre enfant pour ranger ses Lego (les enfants adorent la pression et l’excitation générées par les minuteurs). Ou encore, faîtes un concours, comptez jusqu’à 100 et voyez lequel des enfants (ou qui de vous deux) aura fini ses rangements plus vite. Amusez-vous. Apportez une petite touche fun à la corvée et votre enfant adorera ce moment passé avec vous. 


Créez de nouvelles traditions


Les pizza-TV du samedi soir ou les crêpes/gaufres pour le goûter de dimanche, vous connaissez ? Les enfants adorent. Cela apporte du relief à nos vies souvent monotones. Si vous n’avez pas encore de rituels en famille, créez-un 1 ou 2 que vous reproduirez toutes les semaines. N’hésitez pas à sortir de l’ordinaire. Vous pouvez faire une soirée crêpes, pâtes, gaufres salées ou encore, spécial « œufs » où chaque semaine vous inventerez une nouvelle recette à base d’œufs et que des œufs ! Une omelette originale, des œufs au plat agrémentés et décorés de champignons et d’épinards, soyez créatifs ! Essayez aussi une soirée mexicaine avec des tacos ou des burritos. Les fastfoods étant fermés, profitez-en pour faire des hamburgers-frites maison. Chez nous, par exemple, après avoir vécu 6 ans en Allemagne, nous continuons à faire une fois par semaine des soirées Film-Flammkuchen.


L’essentiel est de faire simple ET que tout le monde participe à la préparation du repas ! Même les plus petits peuvent mettre la main à la pâte en maniant un couteau adapté à leur âge, et les ados boudeurs aider à dresser la table ou à préparer l’apéritif. Autre idée spéciale confinement : une journée-pyjama pour toute la famille !


Dites « Je t’aime »


Quoi de mieux pour apporter de la qualité à votre relation que d’exprimer votre amour ! Osez dire (ou même chanter) votre amour à l’enfant. Cela peut être difficile si vous n’y êtes pas habitués mais entraînez-vous et vous verrez combien votre relation changera. Prudence : Ne réclamez jamais de "Je t’aime" en retour. Les enfants expriment leur amour autrement que par les mots. Quand ils viennent se blottir sur vos genoux, partagent avec vous leurs secrets, réclament votre présence au moment difficile, ce sont toutes des preuves de leur amour à votre égard.


Débranchez les écrans


Quand vous accordez du temps à votre enfant, ce n’est pas tant la durée qui compte mais la qualité de votre présence. Pour mieux vous déconnecter du monde extérieur et vous recentrer sur votre enfant, débranchez quelques minutes votre portable, oubliez les réseaux et votre travail, videz-vous la tête. Enfilez votre casquette « papa/maman » pour ne penser qu’à votre enfant et à ce que vous faîtes avec lui pendant ces quelques minutes. Vous verrez que ce temps de détente et de déconnexion complète vous rendront même plus efficace quand vous retournerez à votre activité.


Notre quotidien aujourd’hui est compliqué, mais comme dans tout marathon, il y a toujours une ligne d’arrivée. Un jour, vous vous souviendrez peut-être de ces instants avec sourire et nostalgie. Nous ne pouvons pas ralentir le temps, mais nous pouvons apprendre à mieux en profiter en transformant les minutes en moments mémorables. Et n’oublions pas qu’à chaque semaine qui passe, notre « crédit de temps en famille » diminue, faisons en sorte d’en tirer un bénéfice maximum.

Par Elena Goutard, Coach parental

Coach parental, diplômée en psychologie du développement de l’enfant et maman de 4 garçons, Elena Goutard accompagne les familles dans son cabinet et à distance.


Elle aide les parents qui rencontrent des dysfonctionnements dans leur vie familiale, mais également ceux qui aspirent à une vie de famille plus sereine et souhaitent éduquer leurs enfants avec respect et bienveillance.


Elle publie régulièrement des articles sur la parentalité, l’éducation, le développement de l’enfant et de l’adolescent, les émotions et la discipline, les défis de la parentalité à l'ère digitale, le burn-out parental et la surcharge mentale des parents.


Infos et prise de RDV

Tel : 06 06 53 53 62

email : elena.goutard@gmail.com

www.elena-goutard.com

En partenariat avec

logo_fondGris-14.19.08.png
logo.png
ATOUKIDS_couleur800.png

Elena Goutard-  Coach parental

Tel : 06 06 53 53 62

Skype : egoutard

Web : www.elena-goutard.com

Email : elena.goutard@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram

Info et prise de RDV

@Elena Goutard 2019             Tous droits réservés               Toute reproduction même partielle est interdite