Cultiver la politesse en famille

Dernière mise à jour : févr. 27


Merci, bonjour, s’il vous plaît… être capable de remercier, de penser à l’autre, de présenter des excuses sincères. La plupart de ces aptitudes se mettent en place spontanément à mesure que l’enfant grandit. Grâce au développement de son cerveau et aux expériences qu’il vit dans son quotidien, l’enfant développe des capacités sociales et émotionnelles qui lui permettent de ressentir des remords, de savoir lorsqu’il convient de dire bonjour ou merci, de vouloir faire plaisir à l’autre... Il y a aussi l’exemple familial qui joue son rôle, car oui, qu’on le veuille ou non, l’enfant est un être social qui se construit beaucoup à travers l’exemple de son entourage.

Il arrive cependant que ces compétences tardent à venir et l’enfant développe alors des comportements qui peuvent le pénaliser au quotidien, rendre difficiles ses relations, abîmer son estime de soi. L’enfant finit parfois par porter une étiquette d’enfant malpoli ou mal élevé, se fait punir à la maison ou à l’école.

Heureusement que, là encore, les parents ont un rôle important à jouer. Grâce à vos multiples interactions avec votre enfant au quotidien, vous pouvez donner un coup de pouce à la nature en améliorant ainsi vos relations en famille et en diminuant le nombre de tensions. Eh oui, où, si ce n’est dans le cadre familial et auprès des personnes qu’il aime, l’enfant peut-il développer ces compétences sociales si essentielles à sa vie ?

Selon un sondage récent mené auprès de quelques milliers de parents américains, seuls 12% des parents ont déclaré que leurs enfants faisaient systématiquement preuve de politesse, c’est-à-dire qu’ils s’adressaient aux autres avec respect, s’excusaient de leurs erreurs, remerciaient, parlaient avec respect et politesse avec leurs frères et sœurs et les autres enfants.

Chiffres plutôt inquiétants, non ? Alors qu’on sait que la façon de se comporter et de s’adresser aux autres influe considérablement sur l’attitude que l’entourage aura envers l’enfant, sur sa capacité à créer et à garder ses amitiés, et même à la longue, sur l’image qu’il développera de lui-même (Je sais que je suis quelqu’un de bon, que je suis apprécié, écouté, respecté, etc... ou bien l’inverse..) ! Pour moi, la politesse est une des pierres angulaires de la confiance en soi.

Alors que faire pour aider votre enfant ?

Instaurez des règles claires

Observez vos enfants et instaurez quelques règles de base pour les situations qui vous posent le plus de souci au quotidien. Par exemple : ils quittent systématiquement la table sans dire merci, ne s’excusent pas lorsqu’ils ont fait une bêtise, ou encore, oublient de dire bonjour à la gentille voisine d’en face ? Inscrivez les règles noir sur blanc, ou amusez-vous ensemble avec vos enfants en créant un joli poster coloré, décoré de gommettes, de dessins, de feutres de toutes les couleurs... Affichez ensuite vos règles dans un endroit visible de votre espace de vie. Chaque fois que l’enfant oublie la règle, faites-lui gentiment un petit rappel. Comme avec l’apprentissage des lettres de l’alphabet, il faudra aux parents de la patience, de la rigueur et beaucoup de bienveillance pour aider leurs enfants à intégrer ces nouveaux apprentissages.

Faites-lui ressentir l’effet positif de la politesse

Le boulanger a remercié votre enfant pour son beau sourire ? Un petit copain au parc a accepté de partager son vélo parce que votre garçon le lui a demandé poliment ? Discutez de ces situations avec votre enfant en insistant sur l’effet magique que les mots polis ont sur nous. Quand les gens s’adressent à nous poliment, cela brise la glace et ouvre le cœur. Faites comprendre à votre enfant que les mots gentils, c’est comme un cadeau qu’on offre à l’autre et qu’on reçoit en retour. Un cadeau facile à offrir et tellement agréable !

Ne répondez pas à l’impolitesse

Et si votre enfant a déjà pris de mauvaises habitudes ? Si ses demandes ressemblent plutôt à des ordres, s’il vous parle mal ou manque de respect envers ses frères et sœurs... Posez une règle claire : à partir de maintenant, vous ne répondez plus à aucune demande dite sur un ton qui ne vous convient pas. Tous les membres de votre famille méritent le respect, votre enfant bien sûr mais tous les autres aussi ! Exemple : il vous réclame haut et fort un verre de cacao ? Dites-lui avec calme que vous serez ravi(e) de le lui servir quand il vous le demandera poliment. Puis partez faire autre chose. En ignorant fermement un comportement indésirable, vous arriverez plus facilement à y mettre fin… et sans vous énerver.

Autre astuce : Votre petit insiste toujours (en criant) sur son verre de cacao ? Faites semblant d'ignorer votre enfant jusqu’à ce qu'il reformule sa demande poliment. Amusez-vous à faire comme s'il était invisible ou qu'il parlait une langue que vous ne comprenez pas. Au bout d’un moment, il comprendra votre jeu et y prendra beaucoup de plaisir. Cet apprentissage léger et ludique est très efficace car il plaît à l'enfant et permet de capter très facilement son attention.

Initiez votre enfant à la communication positive

Beaucoup d’enfants parlent mal car ils manquent simplement de capacités pour bien communiquer. Pour les y aider, créez un visuel bref et efficace et entraînez-les souvent ! Vous pouvez reprendre les formules de politesse que votre enfant est susceptible d’utiliser le plus dans son quotidien. Par ex : Je dis merci quand (je quitte la table, mon grand frère me prête son pyjama…) Je dis pardon si (j’ai fait mal à quelqu’un, j’ai cassé un jouet, etc.). Observez bien dans quelles situations vos enfants ont besoin de soutien et notez explicitement tous les mots magiques qui pourraient leur être utiles, pour qu’ils les gardent sous la main.

Ne le forcez pas

Evidemment, forcer son enfant à être poli serait une erreur, car comment éduquer au respect en manquant de respect ? Punir son enfant parce qu’il refuse de dire bonjour ou encore le forcer à faire la bise alors qu’il n’en a pas envie n’est évidemment pas la meilleure façon d’inculquer la politesse. Privilégiez des voies plus respectueuses, en lui donnant par exemple la possibilité de serrer la main ou de dire bonjour avec les yeux au lieu de faire la bise et bien sûr en lui montrant l’exemple.

Servez-lui d’exemple !

C’est le plus important ! Votre enfant vous regarde constamment, même si vous n’en avez pas conscience. Faites attention à la manière dont vous communiquez en famille (avec vos enfants mais aussi entre conjoints). Surveillez également vos réactions à l’extérieur, au volant, lorsque vous réglez une discorde avec un voisin ou parlez de votre belle-mère… Il n’y a pas que le bonjour et le merci, la politesse va bien au-delà des mots, elle inclut tous nos gestes, réactions et intentions. Alors, soyez dans votre vie de tous les jours celui ou celle que vous voulez que vos enfants deviennent un jour. Soyez poli, respectueux, prévenant… une de ces personnes à qui on a naturellement envie de ressembler !

Par Elena Goutard, Coach parental


Vous vous reconnaissez dans cette problématique ? N'hésitez pas à me contacter pour un échange gratuit de 20 minutes. Vous pouvez aussi prendre un rendez-vous directement par mail (voir les coordonnées ci-dessous) ou via le formulaire contact de ce site www.elena-goutard.com.

Pour réserver une consultation en parentalité ou en thérapie familiale :


tel : 06.06.53.53.62)

email : elena.goutard@gmail.com

web www.elena-goutard.com

Elena Goutard est coach parental et familial. Au travers de ses accompagnements, elle cherche à faciliter le quotidien des parents, à rétablir l'harmonie dans les relations entre parents et enfants et à ramener dans les familles le calme et la joie.


Elle publie régulièrement des articles sur le développement de l’enfant et de l’adolescent et contribue à la rubrique Parentalité des magazines Parole de Mamans et Aufeminin.


Infos et prise de RDV

Tel : 06 06 53 53 62

email : elena.goutard@gmail.com

www.elena-goutard.com

0 commentaire