Aider son ado à vivre le confinement

Mis à jour : avr. 19



Si cette période est dure pour les parents, elle l’est probablement encore plus pour les adolescents. Tous leurs repères sont en ce moment chamboulés. Les amis pour certains, la vie amoureuse pour d’autres, et surtout un grand sentiment de liberté si essentiel à l’adolescence sont tous restés derrière la porte. Rien de surprenant donc si votre ado se montre grincheux, peu tolérant, pas coopératif ou s’il manque d’entrain et d’énergie.


Que pouvez-vous faire en tant que parent pour soutenir au mieux votre adolescent ? Comment faire face à ses crises et ses sautes d’humeur ? Que faire pour qu’il vous supporte mieux, que vous le supportiez mieux et que cette période de cohabitation forcée se passe dans les meilleures conditions ?


Soyez à l’aise avec ses sentiments


La plupart des adolescents sont naturellement à fleur de peau, et encore plus en ce moment. Tant d’émotions submergent votre ado aujourd’hui ! Frustration, déception, colère, ennui, le tout arrosé par les hormones, le cocktail est explosif. On sait cependant que la meilleure façon de sortir d’une émotion est de la traverser. Acceptez qu’il ait des raisons de ressentir ce qu’il ressent sans chercher à nier ou à diminuer la légitimité de ses sentiments. Soyez à l’aise avec les explosions émotionnelles, ne prenez rien personnellement et aidez-le à traverser la tempête du mieux que vous pouvez.


Exprimez votre compréhension


Les parents ont tendance à penser : « Si seulement j’avais tes problèmes ! » Mais ne diminuez pas l’importance de ce qui se passe dans la vie de votre ado. Souvenez-vous de l’ado que vous étiez et repensez à tout ce qui était alors important. Montrez-vous compréhensif et compatissant, ne réagissez pas directement à l’irritation et aux crises de colère. Dites-lui : « Quand je pense que tu as attendu cette fête d’anniversaire toute l’année et qu’on est obligés de l’annuler. Je comprends que tu sois en colère, je me sentirais pareil à ta place ». Plus vite votre enfant se sentira écouté et compris, plus vite il ira mieux. Rien n’apaise mieux qu’un regard doux ou une parole aimante d’un être cher.


Aidez-le à se recentrer sur lui-même


Ce moment de confinement est idéal pour aider votre enfant à mieux se découvrir lui-même, à se reconnecter à ses envies et à ses rêves, à se lancer de nouveaux défis. Il rêvait de reprendre des cours de guitare, de recommencer la peinture, de lire un nouveau livre ou de réaménager sa chambre ? Inspirez-lui des idées et soutenez ses initiatives.


Soyez bienveillant mais FERME


Malgré le confinement, il est nécessaire que vous continuiez à poser des limites. Si votre enfant insiste pour sortir ou aller voir un ami, vous pouvez lui dire : « Je sais que certains parents laissent leurs enfants sortir et se promener dans la rue malgré le confinement. Ce n’est pas le choix de notre famille. On respecte les consignes de précaution. » Dites-le d’un ton de voix doux mais ferme qui ne laisse aucune place à la négociation.


Modérez l’utilisation des écrans


Ce n’est pas parce qu’il a perdu une grosse partie de ses interactions sociales que votre enfant doit passer tout son temps libre sur son écran. En plus du besoin de sociabilisation, votre enfant a d’autres besoins importants. Une alimentation saine, un sommeil de qualité, de l’activité physique et de vrais échanges en famille ne doivent pas être sacrifiés au profit des interactions en ligne et des jeux vidéo.


Respectez son intimité


Les adolescents ont un grand besoin de solitude et d’intimité. Si vous avez des enfants plus jeunes, faites-en sorte que votre ado puisse avoir du temps et de l’espace pour lui tout seul. La solitude et l’ennui sont essentiels à l’adolescence. Respectez-les.


Impliquez-le dans la prise de décisions


Les ados aiment le respect et l’équité. Ils résistent instinctivement à toute pression qu’on exerce sur eux. Pour diminuer la résistance et stimuler la coopération, invitez votre ado à donner sa voix en ce qui concerne la nouvelle routine et son organisation personnelle. Au lieu d’imposer votre vérité, demandez-lui : « Je sais que tout ne se passe pas comme tu veux en ce moment. Cependant le programme scolaire ne peut pas attendre. Je te propose d’y réfléchir et de me proposer une organisation qui te corresponde le mieux. » Vous éviterez ainsi un grand nombre de disputes, vous responsabiliserez votre enfant et vous lui prouverez que vous avez confiance en lui.


Si vous voulez l’impliquer dans votre vie de famille, parlez d’une voix qui donne envie de participer : « J’ai besoin que tu aides ta sœur avec les devoirs, je sais que tu avais d’autres projets pour cet après-midi, mais elle a vraiment besoin de toi. Comment pourrions-nous nous organiser ? ». Le sentiment de pouvoir personnel est un des besoins de base de tout adolescent. Nourrissez-le.


Parlez-lui avec respect


Les frictions avec un adolescent sont inévitables, et les ados ne sont pas vraiment des exemples en matière de la communication. Mais quelle que soit la façon dont votre enfant vous parle, rappelez-vous que la meilleure leçon que vous puissiez lui donner est de vous adresser à lui avec respect. Mieux vous parlerez, mieux il parlera. Plus vous le respecterez, plus il vous respectera. L’exemple prime toujours sur la morale.


Apportez de la joie


Votre ado se retrouve privé de la plus grande partie de ses plaisirs. Pour enjouer un peu son existence et combler le manque, remplacez-les par d’autres occupations et loisirs. Proposez-lui de vous rejoindre dans vos tâches quotidiennes, de participer au ménage et à la désinfection de la maison. Suggérez-lui une recette de cuisine en lui disant que lui seul serait capable de la réussir. Proposez-lui de regarder ensemble un film. Faites des blagues.


A défaut de pouvoir commander des pizzas, préparez vos pizzas vous-mêmes et ensemble. Apprenez-lui à bricoler, à jardiner, à cuisiner. Faîtes des jeux de société. Couchez les enfants plus jeunes et proposez-lui de passer la soirée en votre compagnie en le valorisant dans son rôle de « grand ». Soyez créatif. En connaissant votre ado, quelles solutions pouvez-vous trouver pour apporter un peu plus de joie et d’amusement à son quotidien ?


La cohabitation avec un ado 24/7 peut être difficile. Mais contrairement à ce que l’on pense, les ados ne sont pas des êtres infects, insensibles et asociaux, ils sont tout simplement souvent mal compris. Un adolescent reste avant tout un enfant qui a besoin d’amour, d’écoute et de soutien, surtout en cette période. Pour contourner la résistance et redonner le sourire à votre adolescent, apprenez à ouvrir grand les yeux et les oreilles pour apprendre à voir et à écouter, non seulement les mots mais surtout les besoins, réprimez en vous l’envie de critiquer ou de faire la morale, apprenez à offrir l’amour et l’affection même quand c’est difficile.


Et si cette période de confinement forcé était une chance pour se redécouvrir et renforcer nos liens.


Par Elena Goutard, Coach parental

Coach parentale, passionnée par l'éducation et les relations humaines, Elena accompagne les familles dans mon cabinet et à distance.


Elle aide les parents qui rencontrent des dysfonctionnements dans leur vie familiale, mais également ceux qui aspirent à une vie de famille plus sereine et souhaitent éduquer leurs enfants avec respect et bienveillance.


Elle publie régulièrement des articles sur la parentalité, l’éducation, le développement de l’enfant et de l’adolescent, les émotions et la discipline, les défis de la parentalité à l'ère digitale, le burn-out parental et la surcharge mentale des parents.


Infos et prise de RDV

Tel : 06 06 53 53 62

email : elena.goutard@gmail.com

www.elena-goutard.com

En partenariat avec

logo_fondGris-14.19.08.png
logo.png
ATOUKIDS_couleur800.png

Elena Goutard-  Coach parental

Tel : 06 06 53 53 62

Skype : egoutard

Web : www.elena-goutard.com

Email : elena.goutard@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram

Info et prise de RDV

@Elena Goutard 2019             Tous droits réservés               Toute reproduction même partielle est interdite