top of page

5 rituels pour aider l’enfant à se lever du bon pied


Crédit photo pvproductions sur Freepik


Chaque matin (ou presque) c’est la même histoire : votre enfant pleure, chouine, se cache sous la couette, refuse de se lever… Comment expliquer cette difficulté à se réveiller et que faire pour favoriser un réveil plus doux ? Quelques conseils pour faciliter le déroulement de vos matinées et mettre votre enfant en énergie pour la journée. Se réveiller, un geste qui demande de l’effort Se réveiller c’est bien plus fastidieux que de simplement ouvrir les yeux. Il s’agit d’un véritable changement de programme dans l’ordinateur du cerveau de votre enfant. Pour certains enfants, passer de l’état de sommeil à celui d’éveil demande du temps et de l’énergie, ce qui peut expliquer des sautes d’humeur et un manque de réactivité en début de journée. Voici 3 causes principales des réveils difficiles :

  • Vous avez réveillé votre enfant au milieu de la phase de sommeil profond. Résultat : son corps est engourdi, il peine à ouvrir les yeux, vous entend à peine (parfois pas du tout). Il peut continuer à rêver et dès que vous quittez sa chambre, il se rendort aussitôt.

  • Votre enfant n’est naturellement pas du matin, de par son chronotype ou son rythme biologique. Chez les enfants lève-tôt, par exemple, l’horloge interne est en avance, tandis que chez les couche-tard, elle est en retard. Ce décalage peut expliquer, chez ces derniers, une énergie débordante en fin de journée et des difficultés au moment du réveil.

L'horloge biologique est l'ensemble des mécanismes du corps qui régulent l’activité de l’organisme : endormissement, réveil, métabolisme, niveaux d'énergie ou de fatigue et enfin pics d’attention et de concentration. L’horloge biologique définit le chronotype de votre enfant (plutôt matinal, tardif ou intermédiaire).

  • Un réveil difficile peut cacher des angoisses. Se réveiller signifie aussi démarrer une nouvelle journée avec son lot de difficultés et d’émotions. Si votre enfant est d’un tempérament anxieux ou traverse une période difficile, il risquera de retarder le réveil pour éviter le stress de la journée.

Vous savez désormais que si votre enfant a du mal à sortir du lit, traîne des pieds pour s’habiller, a peu d’appétit le matin, ce n’est pas le signe d’un mauvais caractère ou d’un manque de volonté. Je vous propose ici 5 rituels simples pour faciliter le réveil et rendre la routine du matin plus agréable pour toute la famille. 1. Favorisez le réveil naturel grâce à la lumière Dès les premières lueurs du jour, la sécrétion de la mélatonine (hormone du sommeil) cesse naturellement au profit des hormones de l’éveil et de l’entrain (sérotonine, cortisol, adrénaline), qui vont stimuler l’organisme et réveiller l’enfant. Profitez de ce phénomène naturel en entrouvrant la porte de sa chambre quelques minutes avant l’heure du réveil ou faites entrer la lumière naturelle en ouvrant les fenêtres ou les volets. Vous pouvez aussi lui procurer un « simulateur d’aube » qui contribuera à un réveil plus simple et naturel. 2. Réveillez son corps avec de l’exercice physique Si votre enfant continue à somnoler et fonctionne au ralenti toute la matinée, il se peut qu’il soit atteint d’inertie du sommeil, une phase pendant laquelle l’organisme peine à se réactiver. En cause : le système neuronal d’éveil qui ne s’est pas encore enclenché alors que celui du sommeil est toujours en activité. Résultat : l’enfant est lent, distrait, grincheux. Si c’est le cas de votre enfant, n’hésitez pas à lui proposer dès le réveil une petite activité physique : quelques étirements, une course contre vous jusqu’à la cuisine, faire 3 fois le tour du salon ou du canapé, etc. Toute activité qui fera bouger son corps sera bénéfique. 3. Instaurez un rituel du lever Se réveiller, c’est aussi une question de motivation. Un rituel du réveil doux et agréable vous permettra de répondre aux besoins spécifiques de votre enfant tout en lui laissant le temps de se réveiller à son rythme. Profitez de ces 5-10 min de douceur pour lire ensemble une histoire, vous faire des câlins, vous raconter vos rêves, faire un jeu rapide (Uno, Bataille, puzzle..). Offrez à votre enfant un réveil douillet et plein d’amour en l’appelant par un nom d’animal (“Réveille-toi mon canard") ou en prenant le temps de réveiller chaque partie de son corps séparément ("Bonjour Petits pieds, Réveillez-vous petites oreilles, Bienvenue dans cette nouvelle journée petites mains…"). 4. Racontez une histoire sur la journée qui se profile Un petit récit de la journée rassurera l’enfant qui appréhende le changement, la nouveauté ou la séparation avec vous. N’oubliez pas qu’il a beau être petit, les journées bien remplies de votre enfant sont riches en émotions et en rebondissements. Décrivez simplement, dans l’ordre, les principales étapes de sa journée (école, récré, repas, sieste, etc..). Amusez-vous à transformer votre récit en une histoire fantastique ou un conte, en attribuant à votre enfant le rôle du personnage principal. Pensez à terminer votre récit par une fin heureuse : le retour à la maison, le dîner en famille, un long câlin en fin de journée, un jeu ensemble… 5. Cultivez la positive attitude avec la visualisation Pour mettre votre enfant en énergie positive dès le réveil, invitez-le à fermer les yeux et à se représenter mentalement un moment agréable de sa journée : les jeux à la récré, son cours préféré, un goûter avec vous… Proposez-lui ensuite d’imaginer et de décrire ce moment comme la scène d’un film ou d’un dessin animé et guidez-le grâce à ces questions : Où te trouves-tu ? Que vois-tu ? Que fais-tu ? (te vois-tu rire, courir, jouer…) Qui d’autre apparaît sur ton image ? Comment te sens-tu (ressens-tu de la joie, de l’excitation, de la force, du courage ?). La visualisation peut aussi s’accompagner d’affirmations positives sur soi, sa vie, sa relation aux autres, etc. Quelques exemples :

  • Je me sens fort et capable de réussir.

  • Cela va être une belle journée.

  • Le câlin de maman/papa m’aide à surmonter toute difficulté.

  • Ma maison est un lieu d’amour et de réconfort.

  • Quand rien ne va, je pense à maman et papa, et je me sens tout de suite mieux.

  • Quand je me trompe ou échoue, cela me donne une occasion d’apprendre et de progresser.

Ce petit exercice amusant et positif aidera votre enfant à aborder la nouvelle journée avec motivation et en confiance. A noter que la visualisation peut aussi se pratiquer le soir ou à d’autres moments de la matinée (pendant le petit déj, sur le chemin de l’école) si le temps vous manque le matin. Par Elena Goutard, coach parental Article inspiré de mon livre Mon grand Cahier Rituels en famille chez éd. Solar Votre routine du matin est difficile et stressante pour toute la famille ? Le sommeil de votre enfant (réveils fréquents, difficultés à s'endormir ou à se lever) impacte le bien-être de tous et l'ambiance à la maison ? Contactez-moi pour en parler et envisager ensemble des solutions.

 

Qui suis-je ?


Coach parentale diplômée en psychologie du développement de l’enfant et de l'adolescent et maman de 4 enfants, je serai ravie de vous apporter un nouvel éclairage sur le comportement de vos enfants et de vous accompagner dans la résolution de vos problématiques familiales.


Je publie régulièrement des articles sur le développement de l’enfant et de l’adolescent et contribue à la rubrique Parentalité des magazines Parole de Mamans, Aufeminin et Passeport Santé.


Infos et prise de RDV :

Tel : 06.06.53.53.62

Mail : elena.goutard@gmail.com

0 commentaire

Yorumlar


bottom of page